Le Trophée de l'Esprit Sportif


 

 

Cette action permet de concrétiser les valeurs de l’esprit sportif dans toutes les manifestations sportives que vous organisez avec des enfants de 7 à 12 ans.

Valoriser et rendre solennel les valeurs de respect, maîtrise de soi, tolérance et fair-play lors d’une rencontre sportive; en organisant une «cérémonie» autour de l’esprit sportif: relais des capitaines d’équipe et lecture à haute voix des règles d’or de l’esprit sportif. Ce sont les enfants qui sont partie prenante de cette cérémonie mais aussi tous les adultes présents.

 

 
 

Cette action demande aux adultes organisateurs une réelle volonté de rendre les valeurs de l’esprit sportif présentes tout au long de la journée. Avoir l’esprit sportif pendant les matchs, c’est une chose, mais l’illustrer avant et après dans les vestiaires en est une autre.

 

Les enfants sont très sensibles à la solennité du relais et de la lecture des règles d’or au micro. Vous serez surpris de leur implication y compris auprès de leurs parents.

 
 
 
 
 
 
Témoignage d’un responsable de club à Palaiseau (91)
 
"Papa, tais-toi, tu vas nous faire perdre des points".

Qui n'a pas organisé, un jour, un challenge de l'esprit sportif ou du fair-play ? C'est dans l'air du temps.
A Palaiseau, depuis 5 ans, ce trophée n'est pas remis, en vitesse, à la fin de la rencontre.

Le plus fréquemment, le sportif qui reçoit ce prix c'est : le plus malchanceux, l'équipe invitée, le plus jeune ou la victime d'une erreur d'arbitrage.
Les cinq dernières rencontres du Tournoi international de football, catégorie Poussins, dans l'Essonne, confirme qu'un challenge de l'esprit sportif peut être autre chose que la touche annexe d'une animation sportive.
Le 16 et 17 juin derniers, s'est déroulée la 26ème édition de ce tournoi international de football Poussins. 32 équipes étaient en compétition.

Le ton de la rencontre est donné

Dès leur inscription, les équipes sont averties par leur dossier que l'attitude des participants (joueurs et dirigeants) est un élément-clé de la réussite de la rencontre. Adultes et enfants sont instamment priés de jouer sans réserve le jeu du fair-play.
A l'arrivée des équipes, les organisateurs leur remettent le texte des règles d'or de l'esprit sportif, les adultes qui les accompagnent, quant à eux, reçoivent les règles d'or des parents.

Qui va gagner ? Pas forcément ceux qui ont marqué le plus de buts.

Chaque équipe se voit attribuer, à l'issue de chaque rencontre, un nombre de points (1 à 5). Est pris en compte le comportement des joueurs mais aussi celui des dirigeants et des parents sur les bords de touche. En fait, personne, avant l'attribution de ces points, ne sait qui a vraiment remporté le trophée, puisque le nombre de buts marqués ne suffit pas pour gagner. Suspens.

Cérémonial ou folklore ?

Après les rencontres, la remise des coupes est le point d'orgue de la journée, un grand nombre de parents sont là, les officiels sont arrivés, il est temps de passer à la cérémonie.
Les 32 délégations sont invitées à se regrouper sur le terrain. Chaque équipe choisit un copain, pas le plus fort, pas forcément le capitaine mais celui qui représente pour eux l'esprit sportif. Ils se répartissent autour du terrain, le 1er prend un relais (1) qui contient les règles d'or de l'esprit sportif et va le passer au second, ensemble ils courent vers le troisième et ainsi de suite. Le dernier remet le témoin à celui qui va les lire, solennellement, au micro. Des équipes étrangères présentes ? Plusieurs règles sont lues dans les langues des pays présents.
Silence dans le stade. Les 300 enfants et tous les spectateurs sont pris par la solennité du moment.
Le trophée de l'esprit sportif est remis au capitaine de l'équipe gagnante et, chaque enfant reçoit son diplôme de l'esprit sportif.

A quand, le trophée du parent ou du dirigeant le plus fair-play ?

Daniel Charlot
Président Art Sport Entraide de Palaiseau

(1) bâton creux correspondant au témoin des courses d'athlétisme.